• La bombe.

    Réponse à Eadgydh.

    Dynamite dans le soir lointain. Explosif dans la presse à merdes. Bombe dans le magasin de jouets.
    Quelle bombe ?
    Celle qui, en roulant du cul, se fait prendre en photo pour couvertures de magazine retouchées à Photoshop ? Celle composée de mots, qui tombe dans la mare de boues des articles de journaux quotidiens, et qui par son explosion de sens éclabousse les mornes nouvelles apportées par le journal ?
    Ou celle de Ravachol, nytroglycérine qui par son action, révèle à la bourgeoisie que les opprimés ne sont plus dupes, bombe éphèmère et non aboutie qui fut la cause de la mort de cet anarchiste, et non la cause de la mort de l'Oppression...
    Bombe du désespoir qui se sait, seule, inutile, mais qui explose quand même, par révolte et par refus ?
    Bombe des Justes, tuant le Grand Duc, bombe à lancer sur les puissants, pour tuer le despotisme. Bombe révolutionnaire, bombe du refus, bombe qui crache à la gueule du bourgeois : A la violence diffuse de l'oppression de classe, nous opposons la violence immédiate de nos bombes.
    Quelle bombe, aujourd'hui ? Celle d'Emile Henry qui venge Ravachol et Vaillant en tuant des bourgeois au hasard ?
    Quelle bombe ? La bombe H qui extermine des milliers de personnes pour une poignée d'élites (du moins dans son statut) qui elle, jamais ne sera tuée ? Guerre...
    Quelle bombe ? Celle qui n'a jamais explosé et qui dans un an, peut décimer la France en un seul clic, en un seul boum? Qui fera tant de mort que l'horreur en disparaît pour laisser place à une statistique, un chiffre irréel et absurde de morts virtuels...Et pourtant bien réels.
    Quelle bombe ? Celle de demain qui réduira la Terre en cendre ? Celles dont les écologistes bien pensants rejettent l'existence, se font voir dans des spectacles de "contestation" éphèmère, et au lieu de lutter contre le Monde qui la produit, publient des inutiles critiques au vitriol ?
    Nous serons tous foutus dans du formol.
    Moi, je regrette amèrement Ravachol.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Eadgydh
    Mardi 8 Juin 2010 à 00:45
    Je suis honorée par tant de sincérité. Chapeau l'artiste !
    2
    Dimanche 15 Mai 2011 à 10:36

    faut faire attention à pas trop errer

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Soja Profil de Soja
    Dimanche 15 Mai 2011 à 15:45

    Je ne comprends pas l'intérêt de ce commentaire.

     

    4
    laurent padjasek
    Samedi 6 Août 2011 à 22:59

    les 4 accors tolteque, tu achetes le bouquin ou il y a les videso en ligne


    http://www.chemindevie.net/


     

    5
    laurent padjasek
    Samedi 6 Août 2011 à 23:10
    6
    Soja Profil de Soja
    Dimanche 7 Août 2011 à 12:41

    Merci pour le lien, les Toltèques sont très intéressants (pas forcément positivement). Ces civilisés mexicains sont à connaître, et me seront utiles.

    Leurs 4 accords sont très vrais (quoi que très incomplets).

    Je ne comprends par contre vraiment pas le rapport. Je suis très loin de penser encore ce que j'ai écrit au dessus, mais en attendant, vos 4 accords toltèques sont hors-contexte. Oui, dans ce texte je critique, et donc je dit ce que je pensais exactement lorsque je l'ai écrit. J'étais donc intègre et ne disait que ce que je pensais.

    J'ai médit autrui ? Mais c'était ma pensée, intègre, j'avais donc à l'exprimer.

    Et depuis, j'ai appris qu'un des plus beaux cadeaux que l'on peut recevoir, c'est une critique fondée.

    Ici,d'ailleurs, ce n'étaient pas de vraies critiques contre des gens réels qui me liraient, mais des critiques abstraites, exprimant un mal-être. C'était un poème de pensées noires, dites spontanément autour du thème de la bombe. Et alors ?

    Votre jugement par contre, "il faut faire attention à pas trop errer", ne sert à rien, ni à moi ni à vous. Il ne me montre pas pourquoi j'avais tort, mais il l'exprime de manière détournée.
    Merci donc pour les 4 accords, qui sont intéressants surtout pour m'avoir fait découvrir la civilisation Toltèque, que je vais faire en sorte de connaître en profondeur, et qui me serviront pour la co-écriture d'un livre en cours.

    Ah, et j'ai également trouvé sur Chemins de vie la citation à coté du titre : "Le vrai bonheur ne dépend ni d'aucun être, ni d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous." Citation (signée du Dalaï-Lama) que je m'en vais bientôt détruire allègrement.

    7
    laurent padjasek
    Dimanche 7 Août 2011 à 18:07

    :)


     


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :